Nemours Les hôpitaux frappés par les mesures d’austérité imposées par les gouvernements successifs sur injonction de l’UE

hospitaliers patientsTous les secteurs, privé et public, et surtout les hôpitaux, sont frappés par les mesures d’austérité imposées par les gouvernements successifs sur injonction de l’Union européenne. Dans les hôpitaux, c’est la loi Touraine qui impose les groupements hospitaliers en fusionnant les hôpitaux, et dans le Sud 77, ceux de Nemours, Fontainebleau, de Montereau, et depuis peu avec ceux de Melun et de Provins.

De quoi s’agit-il ?

Sous prétexte de « sécurisation » des patients, réellement d’économies des soins sur le dos des patients, tous les gouvernements successifs tentent depuis des années de restreindre tous les services hospitaliers de proximité jusqu’à leur disparition en fait.

Exagéré ?

Depuis la liquidation de la maternité ultra-moderne en 1995, puis des services de chirurgie en 2006 et 2011, d’autres fermetures ont suivi en 2016 : Hôpital de semaine, une des deux EPHAD (maison de retraite publique), Le Rocher Vert. Mais il n’y a pas de fin, en 2017 d’autres services encore sont menacésde fermetures, délocalisation ou de privatisation totale ou partielle : long séjour gériatrique, laboratoire, court séjour gériatrique,cuisine, équipe centrale de ménage…

Le centre hospitalier de Nemours est considéré à présent comme un « site » qui ne devrait plus comporter qu’un nombre réduit de services concentrés apparemment sur la rééducation ?

Alors, que le bassin de population pour l’hôpital de Nemours est estimé à 100.000 habitants, le comité du PoiD pense avec l’immense majorité de la population que notre hôpital doit être non seulement maintenu, mais qu’y soient restaurés tous les services qui ont été liquidés.

Comme de nombreux hospitaliers en France, les agents de l’hôpital de Nemours luttent pour le maintien de leurs postes et des services, contre la détérioration des conditions de travail et de la qualité des soins aux patients, avec un comité de délégué(e)s de services et leurs syndicats. Le comité du PoiD leur apporte tout son soutien.

Le comité du PoiD de Nemours propose qu’avant les élections, comme pendant et après, nous nous mobilisions pour la préservation de nos hôpitaux, en particulier celui de Nemours, pour une manifestation devant les autorités de tutelle.

Nous vous proposons une pétition, qui quels que soient les résultats des élections, conservera toutes sa valeur devant toutes les autorités, pour confirmer notre combat de préservation de l’hôpital de Nemours.

Nous vous proposons aussi un engagement, pour celles et ceux qui le voudront bien : celui de construire immédiatement avec nous le parti ouvrier indépendant et démocratique, ou d’être nos correspondants dans les entreprises, les immeubles et les villages, pour mener cette bataille.

⇒ J’accepte d’être correspondant du PoiD pour cette bataille


Mais comment obtenir par des lois protectrices de la population, l’abrogation de la loi Touraine, comme d’ailleurs aussi de la loi El Khomri/Macron ?

Peut-on le faire dans le cadre des institutions de la Vème République dont le pouvoir est concentré dans les mains du monarque sans couronne gouvernant par ordonnances ?

Peut-on le faire sans rompre avec les institutions de l’union européenne ?

Peut-on le faire sans instaurer un gouvernement ouvrier ren- dant des comptes devant une nouvelle assemblée du Peuple, l’assemblée constituante avec des élus mandatés et révo- cables ?

Peut-on faire tout cela sans un parti ouvrier qui combatte pour toutes ces orientations ?

Ouvrons la discussion de fond pour aboutir !